fr | en email facebook

Cameroun

Cameroun

Suite à un premier voyage d'investigation effectué par le Dr. Richard en 1985, MAP décide de venir en aide à la population de Makénéné en lui faisant creuser deux puits de pompe. De plus, un médecin fut attribué au dispensaire pour s'occuper des 18.000 habitants de la région. Au village Ndé, deux jeunes « ingénieurs des frontières » assisteront au forage de 2 puits que MAP équipera. 

En 1986, malgré les difficultés administratives, MAP parvint à faire passer la frontière à un motoculteur et du matériel d'irrigation offerts par la société Tunon. De plus, le Dr. Richard formera des Agents de Santé Communautaire pour assurer le fonctionnement du dispensaire. 

En 2002, à Yaoundé, MAP ouvrira les porte du foyer « Princesse Grace » qui accueillera 160 jeunes de la rue chaque jour. Depuis, nous assurons les frais de fonctionnement de cet établissement qui offre un avenir meilleur à tous ces jeunes. Le père Maurizio précise que certains ont pu se réinsérer dans un vie normale.

En 2007, à l'extrême nord du Cameroun, MAP fait construire un Centre avec un petit dispensaire, un réfectoire, une cuisine et des latrines équipées pour 325 enfants dont une trentaine sont handicapés moteur, une centaine sourds et muets et 50 orphelins. 

MAP financera dans ce pays la construction d’écoles, le forage de puits d’eau potable, l'aide aux veuves à travers une formation dans un métier de coiffure, broderie, couture ou soutien aux enfants.

A Bertoua, en 2010, avec le Frère Albert Messi Owada, nous avons finalisé la construction de puits d'eau potable.

Nous renouvelons chaque année notre aide au fonctionnement du foyer « Princesse Grace » a Yaoundé ou le Père Maurizio, appelé « le Père des Bandits », coordonne les éducateurs qui permettent à plus de 160  enfants de la rue de s’insérer socialement

Responsable(s)

demoresponsable
Père Maurizio Bezzi à Yaoundé

Gallerie photos

Dernières actions

2016-2017 

  • Renouvellement de l’aide au foyer Princesse Grace, dont le montant s’est élevé a resp. 11.000 € et 14.000€.
  • En 2016, MAP a réglé le solde lié a la rénovation de l’école d’Obut des sœurs Dominicaines. 17.000€.

 

up
Designed & Developed by Blast Communications